Protège ton cellulaire – Protège ton identité

La problématique des vols de cellulaire demeure une préoccupation pour tous les policiers de la région métropolitaine. Il est important pour les citoyens de la Ville de Mercier qui utilisent les transports en commun, surtout si leurs déplacements les conduisent à Montréal, d’être sensibilisés et munis de conseils de prévention pour éviter qu’une telle situation ne leur arrive.

Voici quelques conseils de prévention pour protéger votre cellulaire:

  • Soyez vigilant dans vos déplacements, placez votre cellulaire hors de portée des autres usagés du transport.
  • Déplacez-vous en groupe ou restez à la vue d’une personne qui vous semble fiable.
  • Protégez vos objets électroniques (cellulaire, tablette et autres) en évitant de les exposer inutilement.
  • Redoublez de prudence lorsque le transport en commun vous oblige d’être à proximité des autres usagés.
  • Notez le numéro IMEI (vous pouvez l’obtenir en faisant : *#06#). Ce numéro à 16 chiffres est unique à votre cellulaire.

Advenant le vol de votre cellulaire vous pouvez aviser votre compagnie de téléphonie et le service de police desservant le territoire où le vol s’est produit.

Nous visons principalement la clientèle du réseau de transports en commun de même que les étudiants, mais cette astuce est valide pour tous.

Les policiers de la Ville de Mercier distribueront dès septembre 2022 des cartes du projet Protège ton cellulaire servant à noter le IMEI de votre cellulaire que vous pourrez garder avec votre documentation à la maison.

De plus, les policiers se rendront dans des endroits ciblés pour rencontrer la population et parler de comportements sécuritaires, soit le matin dans les abris-bus du boulevard Saint-Jean-Baptiste direction Montréal, au marché IGA Boursier en fin de journée ainsi qu’à l’école secondaire Bonnier.

Le service de police de la Ville de Mercier à l’avantage de compter parmi ses rangs, l’expérience et les contacts des policiers retraités de Montréal. Pour le projet Protège ton cellulaire nous avons reçu l’autorisation de l’initiatrice du projet sans-fil de Montréal l’agent J. Mazarolle.