Alcool ou drogue au volant

Capacités affaiblies par l’alcool ou la drogue : on ne conduit pas!

L’alcool diminue les facultés dès le premier verre. Si vous conduisez après avoir bu, vous mettez en danger votre vie et celle des autres, et vous risquez de graves conséquences légales. Il en va de même lorsque vous consommez de la drogue.

Les effets des capacités affaiblies sur la conduite :

  • Augmentation de la prise de risque
  • Faux sentiment de confiance et de contrôle
  • Difficulté à maintenir une vitesse constante
  • Difficulté à se concentrer
  • Temps de réaction plus lent
  • Gestes brusques
  • Mauvaise coordination
  • Somnolence

Vous pouvez être arrêté si :

  • Vous dépassez la limite légale de 80 mg d’alcool par 100 ml de sang (0,08)
  • Votre capacité de conduire est affaiblie par la drogue ou l’alcool, même si votre taux d’alcool est inférieur à 0,08
  • Vous refusez d’obéir à un ordre d’un agent de la paix, comme souffler dans l’alcootest ou faire les épreuves de coordination des mouvements exigées par un policier

Voici des solutions de rechanges simples et efficaces

Seul le temps élimine les effets de la drogue et des médicaments, alors planifiez vos déplacements! Vous pouvez :

  • Prendre un taxi ou le transport en commun
  • Désigner un conducteur pour la soirée
  • Dormir sur place, si vous êtes chez un ami
  • Appeler un service de raccompagnement