liens

   

Nos actualités

 

17 avril 2014

TAPIS ROUGE POUR NOS FAMILLES
– SEMAINE QUÉBÉCOISE DES FAMILLES


La Ville de Mercier déroule le Tapis rouge pour nos familles dans le cadre de la Semaine québécoise des familles qui aura lieu du 12 au 18 mai prochain. Plusieurs activités sont offertes au cours de cette semaine et nous invitons la population à y participer en grand nombre. Tapis rouge pour nos familles est une belle façon de rendre hommage aux membres des familles mercieroises, mais aussi de faire découvrir les nombreux services offerts sur le territoire de la municipalité et de la région.

Bonne Semaine québécoise des familles!

Connaître la programmation

 

17 avril 2014

PLUSIEURS NOUVEAUTÉS AU CAMP DE JOUR CETTE ANNÉE!

Qui dit saison estivale, dit Camp Tornade! Cette année encore, l’équipe du Camp Tornade a mis tout son savoir à l’œuvre pour offrir des activités inoubliables à nos jeunes citoyens. Nous offrons plusieurs nouveautés cette année comme les camps spécialisés et la possibilité d’inscrire votre enfant à une semaine supplémentaire pour faire durer le plaisir!

Prenez note que l’Info Mercier spécial camp de jour sera distribué dans les écoles de la municipalité le 30 avril prochain. De plus, vous trouverez sur notre site Web, dans la section Loisirs, culture et vie communautaire, l’ensemble de la programmation. La période d’inscription d’inscriptions est du 30 avril au 16 mai à 12 h.

Connaître la programmation

 

17 avril 2014

LE 22 AVRIL, JOUR DE LA TERRE

Cultivons le Jour de la Terre tous ensemble en changeant nos habitudes! Nous vous invitons à consulter le site Internet du Jour de la Terre Québec pour découvrir une multitude de trucs et d’activités à faire pour changer nos habitudes.

Bon Jour de la Terre!

 

9 avril 2014

SERVICES MUNICIPAUX FERMÉS LORS DU CONGÉ DE PÂQUES

Prenez note que l’hôtel de ville ainsi que les travaux publics seront fermés le vendredi 18 avril et le lundi 21 avril pour le congé de Pâques. La bibliothèque de Mercier, pour sa part, sera fermée du 18 au 21 avril inclusivement.

Joyeuse Pâques!

 

9 avril 2014

CONFÉRENCE LES 7 RÈGLES POUR BIEN DORMIR
À LA BIBLIOTHÈQUE DE MERCIER


L’acte de dormir est essentiel à tous. Avec de l’information juste sur l’hygiène du sommeil, vous découvrirez comment favoriser l’endormissement, éviter les éveils fréquents durant la nuit et améliorer la qualité de votre sommeil. Serait-ce la fin de vos nuits sans sommeil?

Mardi 22 avril
13 h 30 – Bibliothèque de Mercier
Gratuit avec laissez-passer (disponible au comptoir de prêt)

 

8 avril 2014

LE SERVICE DE SÉCURITÉ INCENDIE DE MERCIER TRANSMET SON EXPERTISE À DES ENQUÊTEURS EN DEVENIR

Le Service de sécurité incendie de la Ville de Mercier est fier d’avoir pu transmettre son expertise en enquête incendie à de jeunes enquêteurs en devenir. Au début du mois de mars dernier, des étudiants en technique de prévention incendie du Collège Montmorency et du CÉGEP du Vieux Montréal ont pu assister à une formation hors du commun, dans le cadre de leur cour Recherche des causes et des circonstances d’un incendie, ici-même sur le territoire de la Ville de Mercier.

En effet, les étudiants ont assisté à une formation offerte par l’enseignant et enquêteur François Lauzon, également chef aux opérations pour le Service de sécurité incendie de Mercier, sur deux scènes réelles d’incendie. « Rare sont les étudiants qui peuvent avoir accès à une réelle scène d’incendie au cours de leur formation » expliquait le chef Lauzon. De moins en moins de villes permettent cet accès pour des raisons de logistiques. C’est pourquoi la Ville de Mercier tient à prendre une part active dans la formation de ces futurs enquêteurs et de valoriser, par le fait même, l’expertise de son propre service et de son personnel.

Toutefois, cette formation n’aurait pu avoir lieu sans la généreuse contribution des propriétaires victimes des flammes. D’ailleurs, la Ville de Mercier tient à les remercier d’avoir donné accès à leur propriété. De plus, nous tenons aussi à souligner la participation active des pompiers de Mercier lors de cette formation. Plusieurs d’entre eux étaient sur les lieux des incendies lors des tragiques événements ce qui leur a permis de répondre aux nombreuses questions des étudiants en plus de leur faire part de leurs propres impressions sur les événements.

Cette formation aura été profitable tant pour les étudiants que pour l’équipe du Service incendie de Mercier. Souhaitons que cette initiative puisse se reproduire dans un avenir plus ou moins rapproché!

   

7 avril 2014

CONTRE L'IMPLANTATION D'UNE CARRIÈRE À MERCIER - LES RETOMBÉES MÉDIATIQUES

La Ville de Mercier vous invite à prendre connaissance des nombreux reportages présentés dans les différents médias suite à la conférence de presse du 2 avril dernier.

Télévision

TVA / LCN – Producteurs maraîchers inquiets à Ville Mercier – 3 avril 2014

Ici Radio-Canada / Téléjournal Grand Montréal – Inquiétudes à Mercier – 2 avril 2014

Radio

Boom FM / Nouvelles – Entrevue avec Lise Michaud – 2 avril 2014

Pour la bonne compréhension, le texte accompagnant l’extrait sonore de Boom FM a été reproduit :

La ville de Mercier souhaite obtenir un statut particulier afin d'interdire l'implantation d'une carrière sur son territoire. La Mairesse de Mercier, Lise Michaud, est inquiète des conséquences que pourrait occasionner l'exploitation d'une carrière. Un récent jugement de la Cour Suprême du Québec permet à l'entreprise Agrégats Lefebvre inc. de pratiquer l'exploitation d'une carrière sur le territoire de Mercier.

Ici Radio-Canada Première chaine / Le 15-18 – 2 avril 2014

Presse écrite

Le Devoir – La Ville de Mercier espère stopper un projet de carrière – 3 avril 2014

Le Soleil de Châteauguay – Projet de carrière à Mercier. Impact sur la nappe phréatique polluée redouté – 3 avril 2014


Châteauguay Express – Projet de carrière : Mercier demande un statut particulier pour l’interdire – 3 avril 2014

Médias électroniques

INFOSuroit.com – Lagunes de Mercier – Un projet de carrière sème l’inquiétude – 2 avril 2014

Le Lézard.com

Québec Municipal – Opposition à l’implantation d’une carrière – 3 avril 2014

   

2 avril 2014

CONTRE L’IMPLANTATION D’UNE CARRIÈRE SUR SON TERRITOIRE, TOUTE LA RÉGION DE MERCIER SE MOBILISE ET INTERPELLE LES CANDIDATS

Entourée de représentants des secteurs municipaux, agricoles et environnementaux, la mairesse de Mercier, Lise Michaud, revendique avec détermination, auprès des quatre principales formations politiques au Québec, un statut particulier pour sa région afin de pouvoir refuser l’implantation d’une carrière sur le territoire, comme l’y oblige un récent jugement de la Cour supérieure du Québec.

En fait, la demande qu’a adressée aujourd’hui, à quelques jours de l’élection, en rencontre de presse, la mairesse Michaud aux candidats et aux chefs des partis politiques a pris tout son sens il y a à peine deux semaines. Le 18 mars dernier, la Cour supérieure du Québec a obligé la Ville de Mercier, à son corps défendant, d’émettre les autorisations à la compagnie Agrégats Lefebvre inc. appartenant à Roxboro, pour que l’entreprise implante une carrière sur son territoire zoné agricole, pour les dix prochaines années. Cette entreprise exploite une sablière gravière à Mercier depuis 35 ans et dans ce récent jugement, le tribunal reconnait que l’entreprise détient un droit acquis sur ce type d’exploitation.

Or, la municipalité autorise l’exploitation de sablières/gravières et prohibe l’implantation d’une carrière. La raison en est simple. Dans son projet, Agrégats Lefebvre inc. devra pomper l’eau de la nappe phréatique pour dynamiter le roc. La nappe phréatique déjà lourdement contaminée dans l’Esker de Mercier (lagunes de Mercier) pourrait, d’une part, se déplacer et s’étendre si des travaux de dynamitage avaient lieu, et d’autre part, priver d’eau propre à la consommation les producteurs maraîchers situés aux environs du rang Ste-Marguerite. Il va sans dire que les citoyens de cette municipalité entretiennent également d’importantes craintes quant à leur approvisionnement en eau.

« Il faut absolument éviter l’implantation de quelque carrière que ce soit ici. Nous avons reçu un lourd héritage environnemental dans le passé avec les lagunes de Mercier. Nous avons déjà vécu la pire catastrophe écologique de l’histoire du Québec, du Canada et même de l’Amérique du Nord! Ceux et celles qui veulent former le prochain gouvernement doivent se commettre pour éviter d’aggraver la situation et aussi, pour protéger nos réserves souterraines d’eau non contaminée », de déclarer madame Michaud.

Afin de démontrer les nombreux appuis obtenus et sa grande détermination, tout comme sa combativité à ne pas faire revivre à ses concitoyens une potentielle tragédie environnementale, la mairesse Lise Michaud était entourée d’une panoplie d’intervenants issus des milieux municipaux, agricoles et environnementaux. Ainsi, madame Michaud était notamment accompagnée de Nathalie Simon préfète de la MRC de Roussillon, Sylvain Payant, maire de St-Isidore, Francine Daigle, mairesse de St-Urbain, Walter Letham, maire de Léry, Maude Laberge, conseillère de Ste-Martine, Serge St-Laurent, président du Comité de développement économique et agroalimentaire de Mercier, André Plante, directeur général de l’Association des  producteurs maraîchers du Québec ainsi que Luc L’Écuyer, directeur général de Héritage St-Bernard et Guy Turcotte, de SOS Fernand Séguin. Mentionnons que les candidats du PLQ, du PQ et de la CAQ, messieurs Pierre Moreau, Laurent Pilon et madame Claudia Cloutier étaient présents, alors que le candidat de QS avait délégué Claude Perron et Suzanne Blouin, attachés politiques et le député fédéral Sylvain Chicoine, Marie-Claudia Dubé, attachée politique.

La Ville entend porter en appel ce jugement. Une requête sera déposée avant le 17 avril prochain. « La population de Mercier a assez payé pour des désastres écologiques! Depuis 45 ans, nous vivons avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête. Nous demandons depuis de nombreuses années un centre de recherche dans la région afin de nous assurer qu’un tel désastre ne se reproduise pas. Et voilà maintenant qu’une corporation privée veut implanter une carrière et dynamiter des terres situées tout près des lagunes! Ça n’a pas de sens qu’en tant qu’élus et citoyens de Mercier, nous ne puissions pas, à cause de ce jugement, bloquer ce projet! Le Conseil municipal veut agir, car nous sommes convaincus que nous avons le devoir de permettre aux citoyens de Mercier de vivre en paix », s’insurge la mairesse de Mercier, Lise Michaud.

Rappelons que Mercier dispose de la plus grande nappe phréatique au Québec. Le désastre écologique des lagunes s’avère être l’une des plus grandes contaminations de nappe phréatique au Canada. En 1968, l’implantation d’un lieu d’enfouissement d’huiles lourdes sur le site d’une ancienne sablière a contaminé le sous-sol de la Ville de Mercier et des villes avoisinantes, soit Sainte-MartineSaint-Isidore et Saint-Urbain-Premier. Depuis 1973, la même zone héberge l’installation d’un incinérateur de déchets toxiques, qui n’est pas en opération actuellement et dont le permis vient à échéance à l’automne prochain.

Pour madame Michaud et l’ensemble des intervenants qu’elle a réunis dans ce nouveau regroupement « anti-carrière dans la région », tous les moyens seront déployés pour éviter qu’une carrière ne s’établisse sur le territoire, près des lagunes. « Nous sommes à quelques jours des élections. Nous demandons aux candidats de chaque formation politique dans le comté de Châteauguay et à chaque chef des partis de dire haut et fort qu’ils n’accepteront pas qu’une municipalité comme Mercier se fasse dicter des autorisations permettant à une corporation privée d’exploiter une carrière qui comporterait d’importants risques environnementaux », de déclarer la mairesse de Mercier. « Nous nous attendons d’obtenir des engagements fermes sur la nécessité d’accorder un statut particulier à Mercier, nous accordant ainsi les pouvoirs de refuser un projet de carrière potentiellement dangereux pour l’environnement et pour l’eau potable. Il y va de la protection de l’environnement et de la survie des producteurs maraîchers du rang Ste-Marguerite », de conclure la mairesse Lise Michaud.

Historique des lagunes de Mercier

 

18 mars 2014

70 BARILS RÉCUPÉRATEURS D’EAU DE PLUIE DISTRIBUÉS AU IGA REID & GADOUA DE MERCIER

Dans le cadre du programme Clé en main du Fonds Éco IGA, 70 barils récupérateurs d’eau de pluie seront distribués à Mercier le 4 mai prochain.

Obtenir un baril : la période d’inscription est ouverte
Les citoyens de Mercier courent la chance de pouvoir se procurer un baril au coût de 30 $ (valeur de 85 $). Pour cela, vous devez vous inscrire sur le site Internet du Fonds Éco IGA avant le 20 avril en cliquant sur le bouton. Inscrivez-vous, n’attendez plus!

Les barils récupérateurs d’eau de pluie, un outil concret pour préserver l’eau
Durant l’été, l’eau potable est une ressource précieuse souvent utilisée pour des usages ne nécessitant pas une eau chlorée. Les barils récupérateurs d’eau de pluie permettent d’alléger le système de traitement des eaux des municipalités en fournissant l’eau pour des usages tels que les travaux de jardinage et de nettoyage extérieur. Initialement utilisés pour la conservation des olives, ces barils, d’une capacité de 200 litres chacun, trouvent une deuxième utilité et permettent en seulement un été de récupérer en moyenne 4 800 litres.

« Pour le Fonds Éco IGA, il est important de souligner les enjeux mais surtout d’y trouver des solutions concrètes », mentionne Pierre Lussier, vice-président directeur du Jour de la Terre Québec. « L’approvisionnement en eau est un véritable défi surtout durant les fortes chaleurs de la période estivale. Avec la distribution de barils récupérateurs d’eau de pluie à travers toute la province, nous faisons participer la communauté à la préservation de cette ressource primordiale. »

© 2011 Ville de Mercier, tous droits réservés.
Conception :
pubcite.com